Défendre un football populaire

La Fédération se montrera attentive à ce que les matchs du Racing restent accessibles au plus grand nombre.

Elle travaillera avec les dirigeants de manière constructive pour que cela soit toujours le cas.

Elle leur proposera toute piste de réflexion destinée à améliorer l’accessibilité au stade.

Une fin de saison chargée !

La semaine passée a été particulièrement chargée pour la Fédé...

Vendredi 3 juin : inauguration du tram, avec le logo de l’association. Une reconnaissance pour le travail accompli et un encouragement pour la suite !

Mercredi 8 juin : discussion grand public avec Marc Keller dans un salon du stade de la Meinau.

Vendredi 10 juin : conférence sur l’histoire du stade de la Meinau à la médiathèque André Malraux.

Dimanche 12 juin : organisation du tournoi annuel des associations de supporters au stade de la Meinau.

L’année 2015 en photos

L’année a débuté avec une élimination en coupe de France à Auxerre... et ce penalty raté par Liénard à la dernière minute.

Fin janvier, la victoire contre le Paris FC a relancé le Racing dans la lutte pour le podium.

En février, victoire importante contre Colmar avec notamment ce but sur un coup-franc de Liénard.

Avril, déplacement décevant à Avranches avec une défaite 2-1 malgré une forte mobilisation des supporters.

Mais 15 jours plus tard, les joueurs se relançaient une nouvelle fois grâce à un succès à Dunkerque.

Début mai, nouvelle victoire à l’extérieur face à Fréjus : une tribune entière réservée aux supporters du Racing !

Dernier match de la saison face à Colomiers : l’espoir puis la frustration...

A l’intersaison, match amical face au Bayern Munich II.

La traditionnelle journée des supporters, début août, peu avant le début de la nouvelle saison.

Déplacement massif à Sedan en septembre.

Hommage à Dominique Dropsy qui nous a quitté en octobre.

Joyeux 25e anniversaire aux UB90 !

Fin octobre à Châteauroux, une douce euphorie...

Passage par la Corse à la mi-décembre pour affronter le CA Bastia.

La Meinau, belle le jour et la nuit... 365 jours par an !

Compte-rendu des assises du supportérisme

La Fédération des supporters du RCS était présente hier à Paris pour participer aux assises du supportérisme organisées par le Conseil national des supporters français, afin de représenter l’ensemble des fans strasbourgeois actuellement 5e du classement des signataires du manifeste pour un football transparent et responsable.

Au cours des débats, l’absence de représentants de la FFF et de la LFP a été largement commentée, en premier lieu par le secrétaire d’État chargé des Sports, M. Thierry Braillard, qui a "regretté que les instances du football ne soient pas là" pour discuter avec des supporters qui n’avaient "rien d’une horde de sauvages".


La contribution de la FFF et de la LFP résumée en une photo

Rapidement, la nécessité de contourner ceux qui font "beaucoup plus d’efforts depuis 20 ans pour nous faire taire plutôt que pour nous entendre" (R. Gaudin, Brigade Loire - Nantes) est apparu.
Comment ? Par l’intermédiaire d’un texte de loi, dans lequel M. Braillard n’a "rien lu qui [le] choque" : quand le dialogue n’est pas possible, il est en effet logique de se tourner vers le législateur.

Un intervenant notait d’ailleurs que le "plus dur est d’avoir des politiques de notre côté, c’est le cas aujourd’hui !" (D. Decoupigny, 12 Lensois), tandis qu’un autre soulignait que "l’absence des instances, qui se replient sur elles-mêmes, prouve qu’on a touché un endroit sensible : c’est plutôt encourageant".

En effet, quatre parlementaires - deux sénateurs et deux députés de différents partis politiques : François de Rugy, Nicolas Dupont-Aignan, Dominique Bailly et Ronan Dantec - étaient présents pour soutenir une proposition de loi visant notamment à imposer la représentation des supporters dans les instances, comme c’est le cas dans de nombreux pays étrangers sous différentes formes (Allemagne, Suède, Espagne...).

Le sociologue N. Hourcade indiquait à ce sujet que les "supporters ne devaient pas être seulement considérés comme un problème mais aussi comme une solution, notamment dans le cadre de la prévention sociale." Cela implique également selon lui " le regroupement au niveau des différents clubs de leurs associations de supporters, sans qu’elles perdent leur identité propre"... un travail que la FSRCS réalise depuis bientôt 5 ans à Strasbourg !

Le rôle de l’UEFA, qui a fait du dialogue avec les supporters une priorité a également été évoqué, notamment dans le cadre de la réforme SLO (Supporter Liaison Officer, chargé d’être le lien incontournable entre un club et les supporters) en vigueur dans tous les pays européens, à l’exception de l’Azerbaïdjan, la Moldavie... et la France !

Un sénateur présent, M. Dominique Bailly, a enfin souligné un autre point important en affirmant qu’il était nécessaire "de garder un véritable lien entre un territoire et son club".
Ce rôle pouvant être endossé par les supporters selon les propos de Valérie Fourneyron, ancienne ministre des Sports, dont un courrier a été lu au cours des débats. Elle y soulignait notamment "le rôle de socialisation, de transmission de valeurs et de l’histoire qui font des supporters une richesse".

Au terme de ces discussions, il ressort que le projet de loi devra aborder trois axes principaux :
- l’obligation pour la Fédération d’intégrer les supporters au sein de la famille du football en arrêtant de les envisager uniquement sous l’angle de la répression ;
- l’obligation pour les clubs de constituer un comité des supporters tenu d’être consulté et informé ;
- la possibilité d’ouvrir le capital grâce à un actionnariat populaire.

Nous vous tiendrons informés de la suite donnée à ce projet !

Adhésion au Comité National des Supporters de Football

Avec l’accord du Kop Ciel et Blanc et des Ultra Boys 90, la Fédération des Supporters a décidé d’adhérer au Conseil National des Supporters de Football (CNSF).

L’objectif du CNSF est de promouvoir la reconnaissance des supporters comme des acteurs essentiels du football et de créer des connexions entre toutes les sensibilités du supportérisme, au service d’un football populaire et durable.

Pour soutenir, comme nous, cette initiative qui s’inscrit pleinement dans les axes de développement de notre association depuis bientôt cinq ans, nous vous invitons à signer sans attendre le manifeste sur leur site : www.cnsf-supporters.fr.

Rassemblement des supporters samedi place d’Austerlitz

RCS - Mulhouse : les UB90 appellent tous les supporters à se rassembler à 15h place d’Austerlitz et aller au stade ensemble à 16h30 pour encourager le Racing... Plus d’informations sur le site des UB90 : http://ub90.free.fr/.

Lettre ouverte adressée à Frédéric Sitterlé

Conformément à la charte de la FSRCS, les supporters du Racing (Fédé, KCB et UB90) ont souhaité s’adresser à Frédéric Sitterlé, en réaction à la situation actuelle du club, dans une lettre ouverte disponible ci-dessous.

Cette lettre a également été adressée à la mairie de Strasbourg, au président de l’association RCS, au président de la LAFA et à la presse.

PDF - 80.2 ko

Avis de recherche : Christophe O’Neil

Depuis le début de la saison, de nombreux moments agréables sont partagés au sein de la Fédération des supporters.

Les soirées conviviales, les déplacements, les rencontres avec des acteurs du club permettent, entre autres, aux fans de tous les horizons - membres d’associations ou non - de se retrouver dans un cadre fédérateur, ouvert à toutes les bonnes volontés, afin de vivre ensemble une même passion !

Et, heureusement, le Racing nous offre pour le moment l’essentiel : des victoires et de nombreux buts ! Depuis septembre, le RCS a marqué un minimum de quatre buts à six reprises en championnat, offrant aux supporters la possibilité d’entonner l’hymne le plus célèbre de la Meinau : "quatre buts au fond des caisses c’est vraiment un festival..."

La Fédération des supporters est donc à la recherche de son auteur : Christophe O’Neil, de son vrai nom Christophe Meyer. Après avoir obtenu l’accord du club, nous souhaitons lui proposer de venir la chanter au stade de la Meinau, avec les supporters, avant la fin de la saison, juste pour le plaisir de vivre un nouveau moment agréable tous ensemble !

Alors si vous disposez d’informations pour nous aider à le retrouver, prévenez-nous à cette adresse : fsrcs1906@gmail.com.

Merci d’avance et souhaitons nous de voir encore très souvent "... la cigogne du RCS qui s’envole dans les étoiles, dans les étoiles !"

Et en bonus, le lien vers la chanson.

Le vrai retour du train bleu !

Sur une initiative du Racing, un TER spécial effectuera samedi le trajet aller/retour entre les gares de Saint-Louis et du Krimmeri à l’occasion du match face à Saint-Louis Neuweg.

Club d’une région au moins autant que d’une ville, le Racing peut s’enorgueillir de rayonner largement au-delà de l’agglomération strasbourgeoise. Il draine en conséquence un public venu de toute l’Alsace, et même au-delà. Ce qui n’est pas sans poser quelques problèmes en matière de transports... Heureux sont ceux qui n’ont jamais eu à patienter dans un embouteillage à la sortie d’un match, ou qui n’ont pas du renoncer au moins une fois à se rendre à la Meinau, faute de motorisation.

A la fin des années 1970, une solution pratique et originale avait été trouvée : un train spécial parti de Saint-Louis desservait les villes et villages de l’axe Mulhouse-Colmar-Strasbourg avant de marquer le terminus à l’ancienne gare de marchandises du Neudorf, réouverte pour l’occasion. C’était l’époque où le Racing, unique club professionnel d’Alsace, était au zénith de sa popularité dans toute la région, et notamment dans le Haut-Rhin. L’un des initiateurs de ce projet de « train bleu » n’était d’ailleurs autre qu’André Goerig, qui devint plus tard président du FC Mulhouse et le fit monter jusqu’en Division 1.

Le train bleu fut un grand succès populaire : acheminant 600 à 700 personnes au moins, et souvent beaucoup plus. Il était même parfois impossible de trouver une place assise après Colmar ! Le train contribua ainsi à remplir l’ancienne Meinau au moment où les joueurs du Racing se battaient pour les premières places en championnat. A l’époque, toutes les équipes de l’Hexagone redoutaient de venir jouer à Strasbourg, car le public y arrivait longtemps avant le coup d’envoi et faisait sentir sa présence jusque dans les vestiaires, où l’on entendait le grondement de la tribune située juste au-dessus. Encore aujourd’hui, le train bleu reste un souvenir marquant pour bien des supporters du Racing qui l’ont emprunté en ces temps glorieux.

Victime de l’apathie sportive des années 1980 et des modernisations ferroviaires le train bleu a disparu à peine les volutes du titre de 1979 définitivement envolées. Plusieurs fois, de nouveaux dirigeants ont relancé l’idée, afin de faciliter l’accès au stade des supporters haut-rhinois. En 2004 et 2007 notamment, l’on a annoncé le retour du train bleu. Mais il ne s’agissait alors que de tarifs préférentiels offerts pour voyager sur des lignes régulières de TER entre Mulhouse et la gare centrale de Strasbourg. Le gain par rapport aux solutions déjà existantes n’était donc pas toujours évident, d’autant plus que les horaires de retour s’arrangeaient souvent difficilement avec les fins de match tardives.

L’initiative proposée ce samedi à l’occasion de la rencontre face à Saint-Louis marque donc le vrai retour du train bleu, puisque cette fois les supporters du Racing, et tous les amateurs de football, se verront bien offrir l’opportunité de voyager sur un train spécialement affrété qui partira de la cité frontalière et s’arrêtera à l’arrêt Krimmeri-Meinau, via Mulhouse, Colmar et Sélestat. Le billet d’entrée au stade sera offert par le Racing aux voyageurs de ce train. Une solution pratique, conviviale et respectueuse de l’environnement qui connaîtra, on l’espère, le succès qu’elle mérite afin qu’à nouveau les supporters de toute l’Alsace puissent faire bouillir la Meinau.

Source : Jean-Pierre Meyer, « Même le train était bleu », in Racing : 1979 le Sacre, Hors-série des Dernières Nouvelles d’Alsace, avril 2009, p.45.

Informations pratiques sur www.racing1906.com.

RCS-Bayonne : tous à la Meinau !

Malgré les nouvelles provocations de Jafar Hilali annoncées ce week-end dans la presse, l’appel lancé la semaine dernière par les UB90 concernant le match de vendredi face à Bayonne reste bien évidemment d’actualité :

"Tous à la Meinau le vendredi 20 mai pour une intemporelle déclaration d’amour au Racing Club de Strasbourg.
Parce qu’ensemble nous sommes invincibles, parce que le Racing est immortel. Avec la voix, avec les tripes, avec le coeur : Allez Racing !"

>> Lire le communiqué des Ultra Boys 90 en cliquant ici.

RCS-Evian : des tarifs partant à vau-l’eau

Nous avons pris connaissance avec stupéfaction de la grille tarifaire appliquée pour la rencontre RCS-Evian Thonon Gaillard de ce samedi 22 janvier : les tarifs proposés sont illogiques, inopportuns et injustes.

Conformément à la charte de la FSRCS qui précise que "Le Racing Club de Strasbourg doit garantir l’accès au stade au plus grand nombre et s’engage à maintenir un lien de proximité avec son public" nous avons souhaité nous adresser au président du RCS, M. Jafar Hilali, dans une lettre ouverte disponible ci-dessous.

Nous voulons ainsi protester face à cette nouvelle marque de mépris à l’égard des supporters qui continuent, malgré tout, d’encourager à chaque rencontre les joueurs du Racing.

Cette lettre a également été adressée à la presse et au président de la LAFA (Ligue d’Alsace de Football).

>> LETTRE OUVERTE <<

PDF - 93.8 ko

0 | 10
calendrier

Prochain rendez-vous au local :

6 mars : diffusion de Valenciennes - Racing
9 mars : discussion avec Thierry Laurey

sur twitter